Bien choisir son avocat

Article en ligne depuis le 14 mai 2006 mais toujours d’actualité


Il existe en France environ 70.000 avocats dont 27.000 à PARIS.

PROBLEMATIQUE

En l’absence de personne interne à l’entreprise rodée aux mécanismes du monde judiciaire, il est bien difficile pour le dirigeant d’une PME ou d’une PMI de trouver l’oiseau rare prêt à défendre efficacement l’entreprise, lorsqu’il s’agira d’engager une action en justice ou au contraire de répondre à telle ou telle assignation.

Pour accomplir cette tâche, le dirigeant n’a souvent ni le temps, ni les moyens ni la compétence suffisante. Il s’en remet alors à son réseau d’amis, ses contacts professionnels ou au bouche à oreille pour choisir celui qui va défendre au mieux ses intérêts.

Il peut arriver dans certaines situations que l’enjeu du litige soit si important que l’avocat en charge du dossier tienne le sort de l’entreprise entre ses mains.

En effet, un procès peut entrainer un désastre pour l’entreprise par des condamnations inattendues à des sommes dont elle n’est pas en mesure d’assurer le paiement. (Par exemple, un prud’homme gagné par un salarié cadre jouissant d’une grande ancienneté dans une petite structure).

Il restera alors à l’entreprise la solution du concours bancaire (déficit en compte courant, emprunt) si le dirigeant entretient des bonnes relations avec son établissement financier. Ce à condition que l’exploitation permette d’apurer les dettes nées du procès dans un délai raisonnable.

Sans soutien bancaire, l’entreprise n’a plus que la solution du dépôt de bilan. Avec tout ce que cela entraîne de néfaste pour son image et son fonctionnement.

SPECIALISATION DE L’AVOCAT

La spécialisation est importante encore faut-il qu’il y ait une pratique effective du professionnel dans sa spécialité. La difficulté est de savoir évaluer. Evaluer dès les premières conversations la capacité de l’avocat à traiter le type d’affaire qui lui est soumis.

Rappelons que les règles déontologiques interdisent aux avocats de s’occuper d’une affaire dans un domaine qu’ils ne maîtrisent pas.

RELATION DE CONFIANCE

La première impression est primordiale comme dans toute relation humaine.

La relation de confiance s’établie avant tout par la franchise de l’avocat. Elle se concrétise par sa capacité à cerner précisément le coût de tel ou tel type de procédure .

Aujourd’hui les dirigeants veulent évaluer précisément le coût d’une procédure . La situation absurde où les gains tirés des procès sont absorbés en totalité par les honoraires et les frais d’avocat n’est pas si rare dans la pratique. A quoi cela peut-il bien servir d’engager un action en justice dans de telles circonstances.

Le professionnel qui ne propose pas des honoraires précis, soit manque de transparence, soit est mauvais. Parce qu’incapable d’évaluer le coût de son travail. Il est donc à éviter.

SOLUTION

Vous n’avez pas de personnel qualifié (généralement un service ou secrétariat juridique) pour missionner un avocat et contrôler son travail. Vous avez la possibilité d’externaliser cette tâche vers un professionnel issu du monde juridique.

François de VASSEC, administrateur du site, de formation supérieure juridique et comptable, effectue ce travail pour vous. Avec une solide expérience des tribunaux à travers les emplois occupés chez plusieurs mandataires judiciaires à PARIS et en province.

Avantages :

  • Une information plus détaillée sur l’état de la procédure et sur tout ce qui touche à la forme du procès,
  • Un gain de temps pour l’avocat qui a en face de lui un interlocuteur issu du monde juridique,
  • Une meilleure compréhension des mécanismes pour le chef d’entreprise qui pourra approfondir tout aspect du dossier judiciaire sans déranger systématiquement l’avocat missionné.
  • la préservation de la confidentialité de votre entreprise avant que le tarif soit définitivement convenu ou évalué précisément

Une réflexion sur “ Bien choisir son avocat ”

  • 22/02/2017 à 17:30
    Permalink

    Bonjour, j’aimerais vous faire savoir qu il faut faire attention à tous les avocats qui ne sont pas vraiment transparents, conclusions incomplètes , de manière à tromper , les juges….
    Les avocats qui vous promettent des sommes élevées, c’est pour vous apater , attention , à la déception finalement , c’est souvent un conseil qui n’est pas compétent , dans le domaine concerné mais qui prend l affaire quand même.
    Dernier conseil, négociez par écrit en cours de route avec votre avocat ses honoraires en cas de transaction son travail est diminué donc ses honoraires doivent correspondre à son dévouement sur votre dossier.

    Réponse le 28/03/2017 à 11:56 :

    Bonjour Madame,
    J’ai vu votre commentaire sur le site tarifavocat.gestion-conseil.fr
    Je suis entièrement d’accord avec vous je l’incorpore au site sans citer votre nom.
    La plupart des avocats sont dangereux car ils ne comprennent pas qu’ils gèrent tout ou partie du patrimoine de leurs clients. Ils invoquent toujours l’indépendance de leur profession pour faire ce qu’ils veulent dans les dossiers et parfois ne pas suivre les directives des clients, ce qui est totalement inadmissible.
    Cordialement
    Administrateur du site

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *